Annuaire Ostéopathie

Trouver mon Ostéopathie près de chez moi : 29 profils en Ostéopathie

Définition de l’Ostéopathie

L’ostéopathie est une thérapie qui vise à guérir les troubles fonctionnels du corps. Elle est tantôt considérée comme un art, tantôt comme une philosophie ou une science. Une séance d’ostéopathie se fait généralement au moyen de manipulations précises et localisées des troubles des os. L’approche thérapeutique de cette médecine traditionnelle vise à traiter les muscles, le squelette et les dysfonctionnements osseux. Sa théorie se base ainsi sur le principe du bien-être et la guérison des blocages internes et externes de certaines régions de notre corps. Cela concerne surtout les régions osseuses présentant des blocages. Néanmoins, cela peut aussi avoir attrait à la prise en charge de la mobilité des tissus du corps en général. L’ostéopathie accompagne souvent un traitement classique. Pour ceux et celles qui désirent suivre des séances d’ostéopathie, il est conseillé de demander l’avis d’un ostéopathe – Cf. Formation Ostéopathe -. Afin de faciliter la pratique, l’ostéopathe prendra soin de placer son patient en position allongée.

Les bienfaits de l’Ostéopathie

L’ostéopathie a pour tâche de relâcher les tensions musculaires du corps et autres troubles fonctionnels du corps humain. Elle a également pour effet de favoriser une bonne circulation sanguine. En effet, l’ostéopathie draine les tissus lymphatiques dans un but purement relaxant. Les manipulations cervicales de l’individu peuvent en outre soulager à court terme, les problèmes de céphalées. L’ostéopathie permet aussi de réduire efficacement l’intensité des douleurs en cas d’entorse à la cheville ou d’autres lésions articulaires. Chez la femme enceinte, le traitement ostéopathique peut avoir un double effet. Elle aide en effet à réduire les douleurs du bassin que ce soit avant ou après l’accouchement. Quant au futur nourrisson, l’ostéopathie permettra d’éviter les risques d’accouchements prématurés. A part cela, elle peut être utilisée pour limiter les reflux gastriques et les coliques du bébé. Cela est possible grâce à une approche neurologique du patient.